A la Clinique BeauCare, nous ne travaillons qu’avec des prothèses mammaires de dernière génération remplies avec du gel silicone cohésif.

Ces prothèses mammaires offrent une grande sécurité en raison d‘une consistance solide et comme elles ne coulent pas, le remplissage ne peut pas se répandre dans le corps.

Choisir parmi différentes textures de prothèses mammaires

Il existe diverses textures de prothèses mammaires. Vous avez le choix entre une prothèse mammaire texturée ou lisse, ovale ou ronde.

Bien que les prothèses mammaires semblent étonnamment naturelles, il est possible que le corps les considère comme un corps étranger. Votre corps peut rejeter l’implant silicosé et former une coque autour de ce dernier.

Certaines textures de prothèses mammaires représentent un risque plus minime que d’autres.

Formation d’une coque autour de la prothèse mammaire

L’intérêt des textures de prothèses mammaires est encore actuellement discuté.

Les textures de prothèses mammaires favoriseraient la lutte contre la rétraction périprothétique (formation d’une coque autour de la prothèse mammaire).

Les textures de prothèses mammaires permettraient aussi d’offrir une meilleure adhérence aux tissus sans être agressive.

Une prothèse mammaire bien immobilisée peut aider à limiter les risques de formation d’une coque. Pour un implant anatomique, cela permet aussi de limiter les risques de rotation liés à ce type de prothèse mammaire.

Différentes textures de prothèses mammaires

Il existe plusieurs textures de prothèses mammaires (micro ou macro texturées) et des prothèses mammaires lisses.

D’après le Docteur Nathalie Bricout :

« Pour que l’utilisateur puisse s’y retrouver, il faudrait définir les textures par des critères standardisés, à la fois par leurs caractéristiques physiques (hauteur, diamètre des pores) et leurs conséquences biologiques : adhérence tissulaire par colonisation cellulaire. »

Une prothèse mammaire lisse est constituée d’une enveloppe trempée en plusieurs étapes. On laisse s’évaporer le solvant avant de tremper la couche suivante, en y interposant, à un moment donné, une couche barrière. L’ensemble est ensuite réticulé au four (silicone HTV).

Les modes de fabrication, les définitions des textures de prothèses mammaires varient d’un fabricant à l’autre. Il n’existe pas de critères standardisés, mais un plasticien expérimenté pourra vous informer sur les différences entre les types de textures de prothèses mammaires.